La classe de rhéto

By Antoine Compagnon

'Tout s'est joué durant l. a. classe de rhétorique, quand je débarquai de los angeles riante Amérique, au milieu des années soixante, et découvris l'un des établissements sévères où los angeles vieille France instruisait ses futurs cooks. Je grandirais encore, mais je ne changerais plus. Du moins je vis sur cette phantasm, comme si j'étais resté le même par los angeles suite. Mon idée de ce can pay était faite, mon sens de l'autorité et de l'indiscipline, de l'honneur et de los angeles honte, de l. a. fierté et de l. a. servitude, de l'amitié et du mépris. Cette année-là, je l'entamai comme un bleu, l'éternel bizut tombé des nues, abîmé sur terre, et quelle terre! Je l. a. terminai en pensant savoir qui j'étais et quel était le monde où j'allais vivre, un grand, un vast bahut, avec son ordre serré et son anarchie profonde, sa règle apparente et ses arbitraires incessants, ses peines et ses allégresses, ses mensonges, ses hypocrisies, ses passions.

Rien de plus artificiel que ce sentiment : on se determine l'unité d'une life, là où il n'y a que des moments disjoints et les zigzags de l. a. fortune ; regardant en arrière, on se voit comme un puer senex. On le sait, mais, privé de telles fictions, sans une dose de duperie de soi ou de mauvaise foi, on serait égaré. Chacun se raconte une histoire à laquelle il s'attache. Dans mon roman, los angeles rhéto a été le nœud fatidique.'

Show description

Quick preview of La classe de rhéto PDF

Similar Biography books

Six Wives: The Queens of Henry VIII

Not anyone in heritage had a extra eventful occupation in matrimony than Henry VIII. His marriages have been bold and tumultuous, and made fast legends of six very diverse ladies. during this outstanding learn, David Starkey argues that the king used to be now not a wicked philanderer yet an individual looking happiness -- and a son.

Escaping the Delta: Robert Johnson and the Invention of the Blues

The lifetime of blues legend Robert Johnson turns into the center piece for this cutting edge examine what many deliberate to be America's inner most and such a lot influential song style. Pivotal are the questions surrounding why Johnson was once overlooked via the middle black viewers of his time but now celebrated because the maximum determine in blues historical past.

The Last Boy: Mickey Mantle and the End of America's Childhood

Award-winning activities author Jane Leavy follows her big apple occasions runaway bestseller Sandy Koufax with the definitive biography of baseball icon Mickey Mantle. The mythical Hall-of-Fame outfielder used to be a countrywide hero in the course of his record-setting occupation with the hot York Yankees, yet public revelations of alcoholism, infidelity, and relatives strife badly tarnished the ballplayer's attractiveness in his latter years.

Lee Krasner: A Biography

Maybe top often called the long-suffering spouse of Jackson Pollock, Lee Krasner is now, ultimately, being famous as one of many twentieth century’s modernist masters. In Lee Krasner, writer Gail Levin offers us an engrossing biography of the painter—so memorably portrayed within the motion picture Pollack via actor Marcia homosexual Harden, who received an Academy Award for her performance—a firebrand and trailblazer for women’s rights in addition to a good artist who led a very attention-grabbing lifestyles.

Additional resources for La classe de rhéto

Show sample text content

Sa réaction me détendit un peu. � Alors à l'an prochain, conclut-elle, automobile je pars ensuite pour le Midi. » Ainsi, le monde continuait d'exister. Je regagnai l'étude en philosophant sur l. a. vie. Ce fut Daru, l'ancien enfant de troupe des Andelys, maintenant P-DG d'une grosse entreprise de télécommunications, qui m'appela à mon bureau, à long island, où jamais il ne m'avait fait signe. Il avait cherché mon numéro. Ça devait être pressing. Daru n'avait pas connu le grand Crep's, puisqu'il nous avait rejoints plus tard au bahut, avec Buvik, son double. � Tu es au courant de ce qui vient d'arriver à Damiron ? me dit-il. — Damiron ? Qui ça, Damiron ? Qui ça, Damiron ? » J'étais d'humeur facétieuse. Daru n'y vit que du feu, mais j'imitais los angeles réplique de Cottard apprenant que Charlus avait été invité à dîner chez Mme Verdurin, à los angeles Raspelière, et perdant tous ses moyens : � Un baron ! Où ça, un baron ? Où ça, un baron ? » � Tu le sais bien. Ne fais pas l'imbécile. Damiron, los angeles Borne ! » Je continuai de le taquiner (Daru était un camarade que j'avais toujours targeté faire maronner ; c'était ma façon de lui exprimer mon affection) : � Le baron ? Quel baron ? — Pas le baron, reprit-il avec énervement. l. a. Borne, l. a. Borne ! » Les choses se remettaient en position peu à peu : � Ah, oui ! los angeles Borne. Eh bien ! Qu'est-ce qui lui est arrivé de si intéressant, à l. a. Borne, après toutes ces années, pour que tu m'appelles enfin ? — Tu ne le croiras pas, mais il a tué sa femme et ses enfants. » Cette fois, ce fut moi qui restai coi. Je me ressaisis : � Il était marié ? — Oui, puisqu'il a tué sa femme. Les journaux en sont pleins. Il n'a pas helpé qu'elle veuille le quitter. — L'épouse, je comprends. Enfin, si on veut. Mais les enfants ! — Les articles parlent d'un bloodbath, d'un accès de démence. — J'ai toujours pensé qu'il était fou. Il ne fallait pas être grand clerc pour le deviner. Mais à ce point-là ! » Daru n'avait pas connu Damiron en rhéto. En prépa, son comportement paraissait moins insolite, plus ordinaire. Il se fondait parmi quelques autres garçons qui avaient une aussi grosse tête et étaient aussi obtus que lui. Beaucoup proféraient avec le plus grand sérieux les mêmes platitudes, croyaient aux mêmes idées reçues, portaient des œillères pour se protéger de l. a. réalité, se voyaient déjà arrivés et se convainquaient mutuellement qu'ils le méritaient. � Tout lui avait apparemment réussi, poursuivait Daru. Il avait fait une belle carrière, un beau mariage, de beaux enfants. Il avait pantouflé. Il gagnait bien sa vie dans l. a. banque. Tout semblait aller au mieux. — Trop parfaitement. C'était trop beau pour être vrai. Je peux te dire que ce style n'a jamais tourné rond. Il a toujours débloqué. Ça m'étonne, bien sûr, ce que tu me dis qu'il a fait, mais de n'importe qui d'autre que tu m'aurais cité, je ne l'aurais pas cru. De lui, ça paraît moins invraisemblable même si c'est insensé. Il m'est arrivé, ce mec-là, de le voir s'acharner comme un forcené contre mon meilleur ami. » C'est le style de propos irréfléchi, stupide même, que l'on tient dans ces circonstances, heureusement assez rares.

Download PDF sample

Rated 4.14 of 5 – based on 41 votes